Une minute en une heure

Rédigé par Alexis
Directeur artistique de l'Académie des porteurs de musique, j'enseigne depuis plus de 10 ans le piano. Je continue aussi de composer et de jouer dans divers groupes de musique et entre les concerts et l'enseignement, je me passionne pour la cuisine et les jeux vidéos!

16 septembre 2022

Une minute en une heure

J’ignore si je dois souligner que l’été tire déjà à sa fin ou si plutôt je devrais annoncer que l’automne arrive à grands pas. Bien que vacances et vacant partagent des origines, notamment d’être libre et inoccupé, la période des vacances est souvent partagée entre activités et préparation au retour à la vie normale. Il peut s’agir d’un moment de deuil d’avoir vu le temps s’écouler si rapidement. Le réflexe de se secouer les plumes et d’accomplir ce qui est nécessaire d’ici la rentrée (scolaire comme professionnelle) domine. Or, cette injonction du rythme effréné doit être encadrée et contestée.

Vivre lentement

En 2017, la ville de Lac-Mégantic obtient la certification Cittaslow. Ce réseau international vise les villes de moins de 50 000 personnes qui cherchent à reconnaître le plaisir de prendre le temps, de préserver la qualité de vie, de renforcer les liens sociaux et les liens avec la nature, et de faire des choix dans un esprit de pérennité. Dans le concret, ce mouvement cherche à améliorer la qualité de vie en ralentissant le débit, notamment dans les espaces publics en multipliant les zones piétonnières, et à développer les productions locales.

Il s’agit ici d’une réponse urbaine aux problématiques qu’impose la vitesse toujours grandissante de la vie moderne. Alors, quand est-il d’autres pistes de solutions pour savourer une vie un peu plus lente ? Force est d’admettre que les rapports que nous entretenons avec les technologies, notamment les téléphones intelligents et les réseaux sociaux, créent une distorsion sur la perception du temps. Effectivement, en moyenne, les gens regardent leur téléphone 344 fois par jour (!), soit une fois chaque 4 minutes¹.

Oasis analogique

De mettre son téléphone de côté pendant une heure, le temps de s’affairer à une activité analogique; lecture, dessin, pratique d’un instrument, jardinage, méditation, cuisine, jogging, vélo, ou encore ébénisterie, semble être une piste de solution possible. Ainsi, je propose à mes quelques lecteurs et lectrices, ainsi qu’à mes élèves, d’essayer de couper la présence du téléphone intelligent le plus souvent possible et de le garder à l’écart.

J’ignore encore si je dois regarder ce qui m’attend après les vacances ou si je dois encore, littéralement, me baigner dans le temps que je possède. Chose certaine, cette pause estivale met en lumière la course effrénée du travail. Je réalise les contraintes économiques qui nous amènent à travailler autant, mais il n’en reste pas moins un sentiment d’incrédulité face à tout ce temps que nous investissons à ne pas être ensemble. Derrière des écrans ou au volant, à la course entre deux activités, je suis persuadé que de ralentir un peu et de se concentrer sur la communauté est un des plus beaux cadeaux que l’on puisse s’offrir. Profitez pleinement de ce qui reste des vacances et oubliez votre téléphone chez vous !

Alexis Dionne
Directeur artistique de l’Académie des porteurs de musique

 

¹Trevor Wheelwright. 2022. “2022 cell phone usage statistics: How obsessed are we?” Reviews.org. En ligne. <https://www.reviews.org/mobile/cell-phone-addiction/#:~:text=How%20often%20are%20we%20using,once%20every%204%20minutes!)> Consulté le 1er août 2022.

 

Vous aimerez aussi…

C’est la rentrée!

C’est la rentrée! Une première bougie de soufflée. Des confettis dans un porte-poussière. Aux mercis se mêlent les...

Naître musicale

Naître musicale Les nouveau-nés âgés de 1 à 3 jours possèdent déjà un cortex auditif sophistiqué. Effectivement, lors...

Heureux d’un printemps

Heureux d’un printemps

Heureux d’un printemps Les derniers bancs de neige semblent s’avouer vaincus, les tuques ont été troquées pour des...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *